logo MV

Hommage à Jean-Claude Bussy

 

 

Jean-Claude Bussy a rejoint les Milices célestes

C'est par une minute de silence que la cérémonie de la prise d'armes des Milices vaudoises, troupe d'honneur des hautes autorités du canton de Vaud, a débuté au Sentier, le 28 avril, pour honorer la mémoire d'un de ses membres fondateurs, Jean-Claude Bussy premier Inspecteur général et président de l'Association.

Le jour d'avant un service d'honneur avait accompagné Jean-Claude lors de ses "A Dieu".

L'idée de la fondation de la troupe des Milices vaudoises avait germé dans son esprit et dans ceux de quelques amis attachés à l'équitation militaire (la cavalerie avait été supprimée). Il aimait à dire que c'était dans son salon qu'elles avaient été crées avant d'être portées sur les fonds baptismaux au Château de La Sarraz , le 5 février 1985.

Les Chasseurs à cheval furent les premiers éléments du Régiment et furent rejoints par les mousquetaires, puis par les artilleurs.

Sa haute silhouette, sa prestance naturelle, son autorité, son entregent et ses grandes qualités humaines firent de Jean-Claude Bussy un Inspecteur général très respecté par ses hommes.

Officier, il participait aux fameuses reprises d'équitation au Chalet-à-Gobet sous les ordres de Raymond Clavel. Il fût également un des membres fondateurs du Musée du cheval. Il aimait participer aussi à la chasse des Officiers. Membre des DGM, il était très engagé sur les tribunes de jury qu'il présidait d'Yverdon à Château d'Oex. Il s'investissait également pour monter des spectacles équestres en compagnie de Pierre-Eric Jaquerod , il avait fait venir à Berne la Garde républicaine. Ce qui lui avait valu, plus tard l'honneur de descendre à Paris, les Champs-Elysée en tête de la Garde. Le trompettiste lui avait même dédié une partition : "Robin et Parsifal" noms de leurs deux chevaux. Cette partition avait été jouée pour le 25ème des Milices vaudoises.

Atteint dans sa santé ces dernières années, il suivait tout de même de loin, avec fierté, les activités de "ses" Milices vaudoises et de toutes les sociétés auxquelles il vouait le plus grand intérêt.

A ses enfants, ses petits-enfants, vont nos pensées émues.

M.C.

 

 
Développement / Hébergement: Philippe Schaechtelin - CyberT