Le renouveau

 

Le 5 décembre 1972, le Parlement fédéral décida la suppression de la cavalerie. Tout était dit. L'équitation militaire avait vécu. Cette décision fut accueillie avec regret et même amertume dans le Pays de Vaud. Des voix s'élevèrent pour que le gouvernement vaudois maintienne un escadron de dragons en qualité de troupe d'honneur du canton. Il faudra deux événements pour donner une forme concrète à ce désir. Le premier, c'est en 1975 le 150ème anniversaire de la Société Vaudoise des Officiers; le second est le 75ème anniversaire de la Société des Dragons, Guides et Mitrailleurs du canton de Vaud qui a eu lieu à la fin de 1980. Ces deux manifestations qui se sont tenues au Palais de Beaulieu à Lausanne devant plus de dix mille spectateurs ont permis à différents groupes montés de présenter des quadrilles et évolutions de haute tenue. Les dragons ont ainsi fait savoir qu'ils étaient encore présents, engagés dans un nouveau combat consistant à transmettre leurs traditions et leur esprit aux nouveaux cavaliers qui n'avaient pas passé par le creuset d'une école de recrue et du service de la cavalerie. Dans son discours lors de la partie officielle du 75ème des DGM, Monsieur Georges-André Chevallaz, Président de la Confédération, a dit : "On ne remonte pas le temps" et "l'essentiel c'est que l'esprit cavalier demeure, l'esprit dragon survivra à la disparition de la cavalerie".

 

 
Développement / Hébergement: Philippe Schaechtelin - CyberT